Le forum de la Hell March Team
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [pas fini] Guide du Gaeland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
brpsycho
Rang: Exorciste Blasphemateur
Rang: Exorciste Blasphemateur
avatar

Nombre de messages : 1956
Age : 88
Localisation : Le Néther
Date d'inscription : 04/07/2005

MessageSujet: [pas fini] Guide du Gaeland   Jeu 15 Nov - 20:57

Recueil de cartes de Faebrys

À l'ouest de Faebrys s'étend le Gaeland. On le sépare généralement en quatres régions : Le Désert Gaélique au sud, le Gaelaar à l'ouest, sur la côte occidentale, le Val Naatmer au nord-est et le comté de Norbrys au nord-ouest. Le Gaeland est dirigé par un conseil des seigneurs des plus grandes villes du Gaeland. Ce gouvernement est cité sous le nom d'alliance seignieuriale.

Val Naatmer

[Illustrations manquantes : habitations et habitants Naatmis]

Les habitants du Val de Naatmer, les Naatmi, sont un peuple fort étrange et mystérieux. Bien qu'accueillant et pacifiques, ils n'aiment pas vraiment se mêler aux autres peuples. Peut-être est-ce par habitude, car peu de gens visitent le Val de Naatmer, en général. Les Naatmi sont supposés humains, peut-être un croisement, peut-être pas. Ils ont la peau brune ou métisse, en général. Ils vivent de manière sédentaire, se nourissent de l'élevage du bétail ou la culture des champs. Leurs habitations sont de style humain campagnard ou nordique habituel, des fermes, des maisons, etc.

Au sud-ouest du val se trouve la cité de Noatissa. Ses habitants, les Noatissains, représentent l'image qu'on se fait généralement des Naatmi; c'est la ville Naatmi la moins isolée du reste du monde, elle en vient jusqu'à commercer avec les autres et exporter ses spécialités locales. La spécialité, justement, la plus connue est le miel. Les secrets de la fabrication du miel sont cher au peuple Naatmi. Ils ne le révèlent à personne, mais ils apprivoisent les abeilles géantes des forêts sauvages et récupèrent ce nectar sucré dans leurs ruches. Le miel Naatmi est considéré comme un met de luxe dans le reste de Faebrys.

Les Noatissains sont également des pêcheurs. Leurs embarcations n'ont rien de glorieux : ce ne sont que des barques fragiles servant à s'éloigner quelque peu du rivage pour attrapper les meilleurs poissons. Il faut également reconnaître que les meilleurs pêcheurs Naatmi sont les habitants de Sunamaar, plus à l'est, au bord de la frontière avec Grandplat. Les seuls habitants du Gaeland à pêcher dans la mer Gaélique sont des Naatmi; les seuls autres pêcheurs de cette mer sont des habitants de Martod, en Grandplat.

[Passage manquant : les poissons et crustacés de la Mer Gaélique]

Au nord du val se trouve la ville de Ganlar. Là-bas, les Naatmis, plus proches des montagnes, vivent surtout du bétail et des plantations, mais aussi de la pierre; quelques carrières dans le mur de pierre et le bois que les Noatissains coupent des forêts sauvages sont la source de la plupart des matériaux de constructions Naatmi.

Les Naatmis ont coutume de vivre ensemble et de s'échanger des services, mais se méfient des coutumes des étrangers. De nature pacifique, ils ne les chassent pas de leurs terres, mais ne les acceptent pas dans leur comunauté; souvant l'accès aux villes et villages Naatmi est interdit aux étrangers. Noatissa fait une légère exception à la règle en présentant un quartier étranger, mais l'accès au reste de la ville est restreint.

[Passages manquants : cartes du val et des principales agglomérations]

Pacifiques et isolés, les Naatmis n'ont jamais été en guerre; pas entre eux car ils gardent leur idéalisme comunautaire, et pas contre les étrangers car jamais personne n'a pris la peine de les envahir jusqu'à la fondation du Royaume de Gaeland. Depuis lors, ils ont accepté la supériorité du Roi en échange de l'indépendance de leurs affaires internes. Ils restent autonomes, mais répondent à la volonté du Roi, bien que celui-ci, conscient de leur nature indépendante et de leur inexpérience dans les domaines militaire, de l'exploration ou magiscientifique, ne les solliscite quasiment jamais.

Contrairement à ce que des étrangers pourraient croire, un étranger peut rejoindre la société Naatmi, pour autant qu'il soit accepté par les anciens. Avant d'être accepté, il doit suivre une initiation qui dure normalement plusieurs années, et durant laquelle il doit apprendre les coutumes et traditions du peuple Naatmi, ainsi que leurs idéaux de société et de communauté. Tant qu'il n'est pas accepté par les anciens, l'étranger vivra en hermite à l'extérieur des villages Naatmis, ou dans le quartier étranger de Noatissa. Parfois on peut rencontrer des campemants d'initiés en bordure des villages, ou ces étrangers tentent d'apprendre et reproduire ensemble les coutumes Naatmis pour pouvoir être admis dans la société. Dès qu'il est accepté, un étranger devient un Naatmi.

Les Naatmi ont une tradition monogame dont l'origine est totalement inconnue (puisque leur société ne se base pas sur les écrits du roi Ga3L Ier, et que cette coutume leur est même plus ancienne; certains pensent que Ga3L Ier se serait inspiré de leur société pour prétendre que la monogamie conduisant à l'harmonie sociale). Ils ne se refusent pas à marier des étrangers, mais pour cela, soit l'étranger doit devenir Naatmi, soit le couple doit vivre hors de la communauté Naatmi. Le Naatmi qui a quitté le village pour se marier n'est pas complètement exclu; il peut revenir dans le village et sera toujours accepté, mais tant qu'il vit à l'extérieur, il ne peut pas prendre parti dans les affaires locales et internes (les affaires Naatmi). Certains habitants du Gaeland et des alentours ont même adopté un dicton, "seul les Naatmis s'occupent des Naatmis". On l'emploie le plus souvent pour dire, "occupe toi de tes affaires".

Le désert Gaélique

Les Gaéliques, le peuple du désert, sont parfois nomades, parfois sédentaires. Peu de choses sont connues sur ce peuple car si eux savent très bien survivre dans le désert, les étrangers qui traversent les sables n'en ressortent que rarement. Si certaines tribus sont bel et bien nomades, il existe beaucoup de tribus Gaéliques qui ont un don pour la construction : ils bâtissent des villes et des édifices dans le désert des plus ingénieux et garantissent aisément une vie sédentaire malgré la rudesse du désert. Ils élèves des bêtes du désert et savent même comment faire pousser des plantes dans le sable. Leurs guerriers sont connus et redoutés, et on dit parfois que les hommes qui ne reviennent pas du désert ont été tués soit par le sable soit par les gaéliques. Il s'agit d'un peuple humain, assez mixte. La moitié environ sont de peau blanche un peu bronzée par le désert, le reste sont métisses ou noirs. On dit aussi qu'il y a quelques hommes verts dans le désert, issus d'une tribu Pantrucine qui aurait fait un long voyage vers le Gaeland, mais cette rumeur n'est pas vérifiée.

Le Gaelaar

Les habitants du Gaelaar et de ses forêts sauvages sont pour la plupart humains ou elfes, voire mixtes. On recense également des orcs et des trolls dans les forêts, et une société kobold naissante. Les Gaelaaris sont de célèbres colons : lorsqu'ils s'installent dans un nouvel endroit, il ne tarde pas à devenir une grande ville. Leur terre est fertile, pleine de forêts, d'eau et de gibier. S'ils peuvent élever du bétail et faire pousser leur nourriture, la plupart préfèrent chasser le gibier et cueillir leur nourriture dans les forêts. Ces mêmes forêts du Gaelaar sont réputés dangereuses de par leur faune, et de nombreux voyageurs y ont trouvé la mort.

Norbrys

Les Norbryçois, habitants du Comté de Norbrys, ont le teint de la peau très clair. Leurs terres froides et montagnardes laissent rarement passer la chaleur du soleil, mais ils savent survivre au froid comme il se doit. Si la plupart des Norbryçois sont humains, il existe également quelques peuplades naines. On y trouve aussi des géants et des demi-géants, des trolls des montagnes et des tribus d'hommes-aigles sauvages et féroces. Les Norbryçois vivent dans des habitations qui héritent d'un croisement de cultures naine et humaine. On dit que si ce n'est pas leurs maisons qui s'enfoncent dans le sol, c'est que leurs cavernes en sortent. Bien que les Norbryçois apprécient beaucoup le gibier, la rudesse de leurs terres nordiques leur a appris à modérer leurs repas, et ils n'aiment en manger qu'une ou deux fois par semaine au grand maximum. Ils festoient en revanche divers fromages, fruits et légumes locaux et possèdent également une importante tradition de pâtisserie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bryswalls.free.fr/brswiki/index.php?title=Accueil
 
[pas fini] Guide du Gaeland
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le guide du scoring Souterrain: ????? - Subterranean Animism feat. Seïken (Fini!)
» [Guide] Donjon bulbes et sort de capture d'ames
» [RP] Guide de l'Eglise
» Guide : Les Haut-Faits gloire au héros
» Le guide du Vagabond (Niveaux 0)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HMT :: Brysed Realms :: La Bibliothèque Centrale-
Sauter vers: